Historiquement, il y a quelques suffixes pour construire des nouveaux verbes.

Suffixe -idan

Pour construire un verbe à partir de nom, thème du présent, …

Suffixe -ân(i)dan

Pour construire un verbe causatif. Se forme en ajoutant «ân» et ensuite «idan». «-ânidan» perd généralement «i» et devient «-ândan».

Suffixe -estan

Comme -idan mais utilisé notamment en moyen persan.

Thème du présent

Par conséquent, les verbes construits de cette manière sont considérés comme réguliers et leur thème du présent s'obtient en retranchant le suffixe :

Il y a quelques verbes qui se terminent par «-idan», mais ne sont pas un verbe construit. Par exemple, «didan» (voir) qui son thème du présent est «bin». Aussi: «shenidan» (entendre) —> «shenav». Mais, tous les verbes qui se terminent par «-estan» et «-ân(i)dan» sont verbes construits.

Chaque verbe, que ce soit régulier ou irrégulier, a un seul thème du présent. Par conséquent, contrairement aux langues comme le français et l'espagnol, le persan n'a pas de conjugaisons irrégulières. Tous les verbes suivent la même règle de conjugaison.